Laboratoire d’Archéologie Moléculaire et Structurale


Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Evolution des matériaux à long terme

Evolution des matériaux à long terme

Ce thème de recherche vise la compréhension la plus fine possible des évolutions à long terme de différents matériaux du patrimoine culturel par l’étude de leurs caractéristiques structurales, élémentaires, moléculaires, morphologiques et magnétiques. Les analyses se font à différentes échelles allant de l ?observation macroscopique des objets sur les sites archéologiques aux expériences aux échelles micro- et nanométriques en laboratoire et aux grands instruments. Ces recherches ont donc une visée essentiellement motivée par des problématiques issues de l ?archéologie et de l’histoire de l’art mais en recherchant in fine à répondre à des questions fondamentales en sciences des matériaux.

En effet, les matériaux et objets du patrimoine culturel sont rarement conservés dans leur état d’origine et leur nature n’est pas identique à ce qu’ils étaient au moment de leur production. L’identification de la matière première utilisée ou des procédés de fabrication nécessite donc la prise en compte d’éventuelles évolutions ultérieures au cours de l’existence des matériaux. Ces phénomènes d’altérations sont complexes, multifactoriels, multi-échelles car les matériaux sont conservés dans des environnements variés, généralement évolutifs.

De plus, certains des matériaux tels que les couches de peintures ou les matières issues du vivant utilisées en archéologie ont une structure stratifiée ou hiérarchique et une composition hybride, où une phase organique et une autre minérale peuvent être étroitement imbriquées à l’échelle micro- ou nanométrique. Ce caractère fait de ces matériaux un sujet de recherche ambitieux et complexe. Comprendre les mécanismes sous-jacents d’altération nécessite de conserver l’association des différentes phases présentes, plus ou moins modifiées, dans leur état pour obtenir des informations représentatives, alors même que nous nous trouvons aux frontières des capacités actuelles des méthodes analytiques. Ceci nécessite donc, dans certains cas, des préparations délicates et parfois fastidieuses d’échantillons.

Cette rubrique ne contient aucun article.