Partenaires



Rechercher

sur ce site

sur web cnrs


Accueil du site > 2. Thèmes de recherche > Evolution des matériaux à long terme > Transformations physiques et chimiques des matériaux artistiques

Transformations physiques et chimiques des matériaux artistiques

La transformation du cinabre

La couleur des pigments peut parfois évoluer, de façon imprévisible, du point de vue du peintre ou du conservateur. La dégradation la plus commune du sulfure de mercure rouge (α-HgS), utilisé dans sa forme naturelle du cinabre ou synthétique du vermillon, est la coloration en noir ou gris-argenté. Ce phénomène n’apparait pas systématiquement. Depuis l’Antiquité, le cinabre était souvent utilisé dans les peintures, même s’il était connu pour se dégrader sous l’influence de l’irradiation solaire et de (...)

Lire la suite

Formulation et propriétés des oeuvres d’art peintes.

Afin de décrire la peinture dans sa globalité, nous souhaitons préciser à la fois la formulation des œuvres de façon qualitative mais aussi, lorsque cela est possible, quantitativement. Les propriétés physico-chimiques des ces formulations et les mécanismes mis en jeu lors du séchage d’une peinture à l’huile seront également étudiés. Une peinture est traditionnellement constituée d’un pigment broyé dans un liant. L’usage de l’huile se généralise dans la peinture à partir du XVe siècle : les peintres savent (...)

Lire la suite

Phénomènes d’altération bio-géochimiques des parois des grottes ornées préhistoriques

A l’analyse des pigments historiques et préhistoriques s’ajoute une problématique de recherche sur la compréhension des phénomènes d’altération bio-géochimiques des parois des grottes ornées préhistoriques. Le projet de recherche est motivé par la nécessité de mieux comprendre les phénomènes taphonomiques touchant les parois et plafonds des grottes ornées afin de conserver au mieux les oeuvres pariétales et de pouvoir restituer le plus fidèlement l’aspect au moment de leur création. Il est mené (...)

Lire la suite

Compréhension des réactions chimiques impliquées dans la décoloration des pigments

Les travaux consisteront à analyser des matériaux anciens altérés pour identifier les stigmates chimiques principaux de ces altérations, puis de reproduire en laboratoire ces altérations afin de mettre en évidence les facteurs (lumière, température, humidité, polluant…) pouvant favoriser ces réactions. Ces caractérisations qui donnent également des renseignements sur les cinétiques et la thermodynamique de ces phénomènes pourront être utiles aux restaurateurs et conservateurs afin de développer des (...)

Lire la suite