Présentation de l’unité

Le laboratoire d’archéologie moléculaire et structurale (LAMS) est une unité mixte de recherche (CNRS et faculté des sciences de Sorbonne Université). Une trentaine de chercheurs, enseignant-chercheurs, ingénieurs et techniciens, doctorants et post-doctorants y mènent des recherches dans les domaines de la physico-chimie ainsi que des sciences humaines et sociales. Les travaux du LAMS s’intéressent au rôle des matières et des techniques dans l’élaboration d’objets patrimoniaux.

Chimistes, physiciens, ingénieurs, archéologues, épigraphiste, philologue et historiens de l’art et des techniques développent une approche pluridisciplinaire pour comprendre le geste créatif en l’associant à des savoirs scientifiques et techniques.

2 thématiques et 1 plateau technique autour des matières et des techniques dans l’élaboration d’objets patrimoniaux

Les activités du laboratoire sont organisées autour de 2 thématiques et d’un plateau technique. La première concerne les matériaux hybrides, leur synthèse et leur vieillissement ; la seconde l’histoire et l’évolution des productions matérielles.

Le LAMS a mis en place une plateforme d’analyse physico-chimique non-invasive et in-situ des œuvres d’art combinant une dizaine d’instruments scientifiques, légers et portables, nécessaires pour caractériser les matériaux constitutifs des œuvres et les produits de leurs altérations au cours du temps. Certains de ces instruments sont des innovations technologiques conçues au LAMS et, dans certains cas, en collaboration avec la NASA et le CNES.

Une autre thématique de recherche concerne la transformation et la valorisation de savoir-faire anciens pour synthétiser de nouveaux matériaux présentant un intérêt industriel (archéomimétisme). Le laboratoire développe ainsi des méthodes pour comprendre leur stabilité au cours du temps (sous l’effet de la lumière) et étudier les propriétés physiques (rhéologie des films peints) et chimique.